Washington….Obama ?

Ce mardi 20 janvier Barack Obama devient le 44ème Président des États-Unis d’Amérique…Mais quelle personnalité avait le premier ?

 

Washington....Obama ? dans Amerique aewGeorges Washington est né le 22 février 1732 à Pope’s Creek, colonie britannique en Virginie, dans une famille de riches planteurs.

Il descend directement de
Nicolas Martiau (1591-1657), ingénieur militaire, émigré français huguenot 
originaire de l’île de qui débarqua le 11 mai 1620 du « Françis Bonaventure«   (cinq mois avant le « May Flower« ) 
et occupa les fonctions de juge de paix – député de l’assemblée locale de Jamestown. (Cet aïeul acquit les terres de Yorktown il devait s’illustrer 150 ans plus tard ).


Orphelin de père à 11 ans, il reçut une éducation soignée. Doué pour les mathématiques et la topographie, il arrêta ses études à l’âge de 15 ans. Avec ses salaires comme arpenteur-cartographe de lord Fair Fax,  il acheta des terres pour agrandir un petit domaine où il vivait avec sa mère et sa nombreuse famille. A la mort de l’aîné, il hérita de Mount Vernon et récupéra sa charge de commandant de la milice.

aew2 dans conflitsLe 4 novembre 1752, (à 21 ans), il devient maître des Francs-Maçons de la loge Fredérikburg.
Dès 1954 , (des rivalités éclatant entre les colons français et britanniques), il participa à la guerre de 7 ans qui délogea les français de la vallée de l’Ohio (prise de Fort Duquesne). Puis il préféra rentrer sur sa plantation ; mais avec une certaine notoriété due à la parution du récit de ces exploits durant cette mission.

 

aew4 dans EuropeLe 6 janvier 1759, il épousa la veuve d’un des plus riches planteurs virginiens, agrandissant son domaine, et se consacra à son exploitation (expérimentations sur les semences, les engrais, la rotation des cultures, la sélection des animaux et les croisements ânes-juments, l’amélioration des outils ; pêcheries et moulins sur le Potomac…; il employait 150 ouvriers agricoles et 274 esclaves). La culture du tabac était essentiellement destinée au commerce avec la Grande Bretagne.

 

aew8 dans financesFrappé par les mesures économiques imposées par la Grande Bretagne et mécontent du monopole des marchands britanniques, en 1769, avec Georges Manson, ils proposèrent le boycott des produits anglais jusqu’à l’obtention de l’abrogation du Towshend Acts.

Elu à la 1ère Convention de la Virginie ,(1774), au poste de délégué au Congrès Continental, John Adams le propose comme chef de l’armée qui devra combattre les 12.000 redoutables « Vestes rouges » (les troupes des dissidents sont mal préparées, hétéroclites…il impose une discipline, l’hygiène, organise les officiers et recrute des noirs libres)

aewoff dans PolitiqueAu début les insurgés essuyèrent de nombreux revers ;
mais les troupes anglaises s’étant retirées  à Halifax (Canada)en mars 1776, il poursuivit les combattants et finalement,
avec l’aide de renforts français
écrasa les britanniques à la bataille de Yorktown en 1781.

Le traité de Paris, en 1783, rétablit la paix dans le pays en reconnaissant l’indépendance des États-Unis d’Amérique.

A la fin de la « guerre de l’Indépendance », il retourna dans sa plantation.

Les conflits entre les états l’amenèrent (avec James Madison) à envisager de réformer les articles de la Confédération afin de doter le pays d’une Constitution solide. Il présida la Commission constituante. 

Le 4 mars 1789, (à l’unanimité du  collège électoral), il fut élu premier président des États-Unis et prit ses fonctions en prêtant  Serment de fidélité (sur la bible) le 30 avril 1789. 
Il dut relever, (lors de ses 2 mandats de 1789 à 1797)  plusieurs défis  :
- réduire la dette due à la guerre d’Indépendance  
- mettre son pays au rang des nations du monde
- provoquer une croissance économique
- développer le pays en gagnant des terres vers l’ouest.
Attelé à cette tâche, il ne prit pas position au moment de la guerre des coalisés contre la révolution française naissante… 

 

aew11Refusant un 3ème mandat, il retourna sur ses terres (sa passion),où il créa une grande distillerie de whisky-brandy… 
l’Histoire reconnaît qu’il fut un administrateur habile et un organisateur essentiel des bases constitutionnelles pour ce grand pays (dont l’époque républicaine avance parallèlement à la nôtre). De nombreux monuments, sites etc…portent son nom, devenu celui de la Capitale du pays. Sa mort, le 14 décembre 1799 entraîna des mois de deuil

———————————————————————————————————–

200pxbarackobama2005portrait.jpgOn peut remarquer que Barack Obama, comme G. Washington et Lincoln, aura à relever les défis :
- d’une dette due aux guerres
- d’une économie à (re)-construire
avec l’énorme différence que
- les guerres actuelles sont injustes-illégitimes sur des sols étrangers
- l’économie devrait fonctionner, est malade d’escroqueries/A.B.S. 

—————————————————————————————

arma16Bilan au 20 janvier
——————————–

MORTS

- palestiniens plus de 1.500 (420 enfants, 200 femmes-vieillards)
- israéliens                       15 (11 militaires, 4 civils)

BLESSES

- palestiniens plus de 5.500 (1/3 de la population,centaines d’amputations)
- israéliens                      770 (majoritairement légers, bien soignés)

 

           a6120.gif

Les pays arabes ont annoncé vouloir aider les palestiniens de la Bande de Gaza en offrant pour la reconstruction
- Arabie Saoudite : 1 milliard de dollars
- Koweit                 :   500 millions de dollars
la Jordanie et d’autres disent vouloir participer…

Malheureusement, sous les décombres, en une journée, déjà plus d’une centaine de corps…et dans une odeur et une douleur insoutenable…la haine est attisée

           a6120.gif

1 commentaire à “Washington….Obama ?”


  1. 0 booguie 21 jan 2009 à 17:43

    un sacrée bonhomme avec des idées bien arrêter,obama fera t’il aussi bien avec un pays au bord de l’effondrement? du courage il lui faudra
    un article très intéressant bravo
    bonne soirée à toi

    Dernière publication sur Liberté d'expression. : Poésie.

Laisser un commentaire


Bienvenue

Osee2 est la suite de
'Osee - Pourquoi pas
(osee continue, autrement)

Puissiez-vous trouver votre visite intéressante par la mise en évidence d'un fait qui vous touche...dans mes articles quotidiens.


Bonne lecture !

Merci de donner votre avis (commentaires).

Auteur:

osee2

Articles récents

SONDAGE

PALESTINE

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

  • Album : Palestiniens martyrisés
    <b>0yau6.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Le voyage

O cerveaux enfantins !
Pour ne pas oublier la chose capitale,
Nous avons vu partout, et sans l'avoir cherché,
Du haut jusques en bas de l'échelle fatale,
Le spectacle ennuyeux de l'immortel péché

*********

Amer savoir celui qu'on tire du voyage !

.........

Faut-il partir ? rester ? Si tu peux rester, reste ;
Pars, s'il le faut. L'un court, et l'autre se tapit
Pour tromper l'ennemi vigilant et funeste,
Le temps ! Il est, hélas ! des coureurs sans répit

Baudelaire

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Par delà le bien et le mal

"Ce qui me bouleverse,
ce n'est pas que tu m'aies menti,
c'est que désormais je ne pourrai plus te croire"

Nietzsche

ELCIIS

Qui suis-je maintenant, moi qui parle ? Je suis
Un vieux homme qui va sur la route.....
Je suis cet horrible inconnu
Qu'on nomme le passant et le premier venu ;
Je suis la grande voix du dehors ; et les choses
Que je dis, et qui font blémir vos fronts moroses,
Sont celles qu'à vos pieds tout un peuple vivant
Rêve et pense, et qu'emporte au fond des cieux le vent.

Victor Hugo

L’ennemi, c’est le capitalisme

En considérant les conditions de l'offre et de la demande comme des données et en faisant de l'intervention de l'Etat un mal ultime, l'idéologie du laisser-faire a efficacement condamné la redistribution des revenus ou de la richesse.

Je veux bien admettre que les tentatives de redistribution contrarient l'efficacité des mécanismes du marché, mais faut-il pour autant s'abstenir de toute tentative en la matière ?

La foi en la raison a conduit aux excès...nous devons être assez raisonnables pour reconnaître que la raison a ses limlites...

Le temps est venu d'élaborer un cadre conceptuel fondé sur notre faillibilité.

Là où la raison a échoué, cette faillibilité peut réussir.

SOROS

QUI A DIT ?????

...fait appel à des sentiments simples mais forts :
la révolte contre l'injustice, le sens de la dignité et de la solidarité humaine, l'amour de la vérité, la foi en l'homme et en ses capacités, le goût des grandes entreprises et d'abord en la plus belle de toutes :
libérer les travailleurs d'une exploitation séculaire en donnant à tous les exploités...les moyens de leur propre émancipation.

*
Projet du Parti socialiste
(Pour la France des années 80/p33)

revolutionblogger |
Non à la fermeture du CREPS... |
sectionlocalepslvsr |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ahmed remaoun
| Fabrice FRICHET
| LE BLOG EDUCATIF