Récession = piège à… ?

Depuis 1945, notre pays ne connaîtrait pas une pareille récession … A celle qui s’annonce ! Effarant !
Car de nos jours les cornacs de l’Etat n’ont pas l’excuse de quatre années de guerre dévastatrice !
La situation de crise date du début des années 1973. Avec le premier choc pétrolier …Depuis, le peuple, raisonnable, a accepté :
- gel des salaires,
- mobilité,
- reconversions permanentes, etc…

Récession = piège à... ? dans finances 4781293Les dirigeants,
phagocytés par les milieux bancaires pervers, en ont profité pour engranger des avantages à leur profit :

- flambée exponentielle des salaires et avantages divers
- délocalisation/entreprises et bénéfices (comptes chiffrés)
- vampirisation-accumulation des exonérations.

Il y a une petite quarantaine d’années…
dans le même immeuble se côtoyaient
- l’ouvrier
- l’employé
- le cadre
- un commerce occupait souvent le
rez-de-chaussée.

L’échelle des salaires était de 1 à 7.
Toute la population active avait du travail.
Toutes les familles pouvaient dépenser/s’organiser pour améliorer leurs conditions de vie.
Tous les parents étaient crédibles en disant à leurs enfants qu’il fallait bien étudier afin de progresser  et avoir un métier.

La mixité permettait les échanges, facilitait une meilleure connaissance les uns des autres, la compréhension mutuelle…

De nos jours les quartiers ghettos ou résidentiels avec clôtures et vigiles se multiplient…Nous n’avons plus l’impression de vivre en France.

20830uneoffreemploi.jpgNe nous moquons pas des Castes de l’Inde !
Les prédateurs ont engendré un système pire que celui des régimes royalistes avec leur trois classes : tiers états (peuple)/clergé/noblesse.

La Haute-bourgeoisie-cosmopolite-apatride-triomphante,
dont le moteur est l’argent sans limite ni loi,
a corrompu toutes les valeurs républicaines …
Notre pays… 4/5ème puissance mondiale de ces 30 désastreuses… a vu son tissu social se déchirer en mille morceaux parallèlement au bradage et à la disparition de ses secteurs économiques …Un nombre croissant de très riches évoluant avec un nombre croissant de très pauvres. (Le nombre de foyers redevables de l’ISF a augmenté de 90,7% en cinq ans !…Après 40 ans de travail beaucoup de retraités ont recours aux services sociaux).
        

             agazaouour.jpg Les récessions sont le terreau sur lequel :
- meurent les régimes démocratiques,
- viennent au pouvoir des dictateurs,
- naissent des guerres de sang
- se déchaînent les folies diaboliques des mammifères-hommes.

 

coluche1erdistrib dans mondeJusqu’à ces dernières années la France apportait un message d’espoir aux peuples de la terre…

Maintenant que ses dirigeants ont :
- vendu ses secteurs économiques aux spéculateurs mondialistes,
- abandonné son peuple aux associations caritatives
- jeté son âme aux boursicoteurs qui multiplient les faillites depuis des décennies sans que de réelles mesures soient prises…
Les damnés de la terre voient leurs rêves s’envoler…Leurs dirigeants ne changeront de politique à leur égard…Le gouverneemnt archaïque de l’exploitation la plus irresponsable de l’homme par l’homme a gagné le pays symbole de la flamme humaniste universelle…

—————————————————————————————————————–

PARDON

arma16 dans PolitiqueBonne nature et bon sens doivent toujours se rejoindre ;
L’erreur est humaine ; le pardon, divin
.

A. Pope (Essai sur la critique)

              a6120 dans Social

3.000 chômeurs de plus chaque jour en janvier 2009 et le gouvernement prévoit une telle situation pour toute l’année.

AUCUNE MESURE SÉRIEUSE n’est prise.

2s1smtkPréparerait-on notre peuple à accepter un alignement du marché du travail sur les conditions de celui des pays émergeant ?Tandis que les oligarques prédateurs-apatrides…
- achètent les sols des pays ?
- spéculent sur les économies des nations ?
- s’installent chez des peuples en les chassant de chez eux ?  
N’est-ce pas jouer avec le feu ? La marmite boue depuis trop longtemps !            

 a6120

 

 

 

 

2 commentaires à “Récession = piège à… ?”


  1. 0 tritriva 5 mar 2009 à 20:01

    Bonsoir Annie,
    Je ne m’y connais pas tellement en politique,
    Tout ce que je peux dire c’est que le monde entre dans un climat d’incertitude et d’immoralité où le profit est la seule règle en dépit d’humanité.
    Bonne soirée et bonne nuit,
    Amicalement
    Tritriva

  2. 1 humeurisa 6 mar 2009 à 22:01

    Il faut changer tout ça … On a du pain sur la planche !
    Mais j’aime les défis !
    Bonne soirée Annie.
    Bises.
    Isa

Laisser un commentaire


Bienvenue

Osee2 est la suite de
'Osee - Pourquoi pas
(osee continue, autrement)

Puissiez-vous trouver votre visite intéressante par la mise en évidence d'un fait qui vous touche...dans mes articles quotidiens.


Bonne lecture !

Merci de donner votre avis (commentaires).

Auteur:

osee2

Articles récents

SONDAGE

PALESTINE

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

  • Album : Palestiniens martyrisés
    <b>0yau6.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Le voyage

O cerveaux enfantins !
Pour ne pas oublier la chose capitale,
Nous avons vu partout, et sans l'avoir cherché,
Du haut jusques en bas de l'échelle fatale,
Le spectacle ennuyeux de l'immortel péché

*********

Amer savoir celui qu'on tire du voyage !

.........

Faut-il partir ? rester ? Si tu peux rester, reste ;
Pars, s'il le faut. L'un court, et l'autre se tapit
Pour tromper l'ennemi vigilant et funeste,
Le temps ! Il est, hélas ! des coureurs sans répit

Baudelaire

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Par delà le bien et le mal

"Ce qui me bouleverse,
ce n'est pas que tu m'aies menti,
c'est que désormais je ne pourrai plus te croire"

Nietzsche

ELCIIS

Qui suis-je maintenant, moi qui parle ? Je suis
Un vieux homme qui va sur la route.....
Je suis cet horrible inconnu
Qu'on nomme le passant et le premier venu ;
Je suis la grande voix du dehors ; et les choses
Que je dis, et qui font blémir vos fronts moroses,
Sont celles qu'à vos pieds tout un peuple vivant
Rêve et pense, et qu'emporte au fond des cieux le vent.

Victor Hugo

L’ennemi, c’est le capitalisme

En considérant les conditions de l'offre et de la demande comme des données et en faisant de l'intervention de l'Etat un mal ultime, l'idéologie du laisser-faire a efficacement condamné la redistribution des revenus ou de la richesse.

Je veux bien admettre que les tentatives de redistribution contrarient l'efficacité des mécanismes du marché, mais faut-il pour autant s'abstenir de toute tentative en la matière ?

La foi en la raison a conduit aux excès...nous devons être assez raisonnables pour reconnaître que la raison a ses limlites...

Le temps est venu d'élaborer un cadre conceptuel fondé sur notre faillibilité.

Là où la raison a échoué, cette faillibilité peut réussir.

SOROS

QUI A DIT ?????

...fait appel à des sentiments simples mais forts :
la révolte contre l'injustice, le sens de la dignité et de la solidarité humaine, l'amour de la vérité, la foi en l'homme et en ses capacités, le goût des grandes entreprises et d'abord en la plus belle de toutes :
libérer les travailleurs d'une exploitation séculaire en donnant à tous les exploités...les moyens de leur propre émancipation.

*
Projet du Parti socialiste
(Pour la France des années 80/p33)

revolutionblogger |
Non à la fermeture du CREPS... |
sectionlocalepslvsr |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ahmed remaoun
| Fabrice FRICHET
| LE BLOG EDUCATIF